Surveiller et protéger la santé de la faune sauvage d'Europe

Groupe de travail européen sur l'établissement de lignes directrices pour la surveillance,
la notification et la gestion de dangers prioritaires dans la faune sauvage.


Les experts : Marc ARTOIS (VetAgro Sup, France) , Jean Yves CHOLET (ONCFS, France), Morgane DOMINGUEZ (France), Mike HUTCHINGS (Scotland's Rural College), Annick LINDEN (Université de Liège, Belgique), Elodie MONCHATRE-LEROY (ANSES Nancy, France), Julien PORTIER (Sciences & Faunes, Moscou), Marie-Pierre RYSER-DEGIORGIS (Vetsuisse Faculty, Berne, Suisse), Patricia TAVARES SANTOS (DGAV Portugal), Wim HM van der POEL(Université de Lelystad, Pays bas), Eva WARNS-PETIT (DDPP Rennes, France).
NB : Les experts ont été sollicités par le président du groupe sur la base de leurs compétences reconnues dans leur domaine de façon à couvrir un champ d’expertise en santé de la faune sauvage européenne. Ils ont été recrutés «intuitu personae» et non en raison de leur appartenance à une institution. Leurs propositions ne représentent donc pas nécessairement les vues des organismes auxquels ils appartiennent.
Les organisateurs
Lisa CAVALERIE (DGAL, France), Fabrice CHEVALIER (DRAFF Bourgogne, France).
Claude GRANDMONTAGNE (ASA), Jean Marie GOURREAU (ASA).

bouquetin


L'ASA a proposé à la DGAL de soutenir la formation d'un groupe de travail pour l’établissement de lignes directrices pour la surveillance, la notification et la gestion de dangers prioritaires dans la faune sauvage.

Cette proposition a été validée sous la forme d'une convention DGAL - ASA.

Les questions posées
Le groupe s'est réuni les 28, 29 et 30 octobre, dans les locaux de l'ASA à Maisons-Alfort où il s'est efforcé de répondre aux questions suivantes :
  1. Quelles sont les parties-prenantes en surveillance sanitaire de la faune sauvage en France (et pour partie en Europe) : fournisseurs de données, laboratoires experts, gestionnaires de données, utilisateurs de données ?
  2. Quels sont les dangers sanitaires qui méritent actuellement une surveillance prioritaire en France et en Europe, sur la faune sauvage ?
  3. Sous quelle forme et par qui, devrait se faire la notification d’agents pathogènes et maladies de la faune sauvage en France et en Europe ?
  4. Quelle réponse l’autorité politique pourrait-elle apporter à la découverte d’un foyer d’un de ces agents pathogènes dans la faune sauvage ?
  5. Existe-t-il un annuaire des experts reconnus en santé et gestion de la faune sauvage ? (sinon comment l’établir)
  6. Quelles sont les principales options sanitaires ou médicales envisageables après la découverte d’un foyer dans la faune sauvage ?
  7. Est-il possible d’établir un arbre de décision pour la mise en place de mesures d’urgence, mesures d’attente, mesures de protection, mesure de prévention, mesures de lutte, communication ?

La méthodologie

Photo du groupe

Les mercredi et jeudi ont été consacrés à la confrontation des idées sur les questions posées et ont aboutit à la proposition d'une méthode de présentation de gestion des dangers en santé animale sauvage.
Le vendredi matin, le groupe a été scindé en deux pour valider le tableau proposé la veille au travers d'exemples pris, pour l'un des groupe, dans les maladies vectorielles et, pour l'autre groupe, des maladies non vectorielles.

Bien que le meeting ait pris fin à 13h, certains experts sont restés l'après-midi pour participer au début de rédaction du rapport.

Le professeur Marc Artois (président) et le Dr Julien Portier (secrétaire) ont ensuite élaboré un rapport, rédigé en anglais, à partir des notes prises en réunion puis des commentaires des participants.

Le rapport original a ensuite été traduit en français pour être adressé à la DGAl (service de la santé animale).
Ce rapport, téléchargeable ci-dessous, est précédé d'un résumé de deux pages permettant de prendre connaissance des principaux avis et recommandations.

Les propositions
Pour l'essentiel, les experts recommandent de prendre en considération toutes les options de contrôle du risque de transmission de maladies, en commençant par les solutions qui sont applicables à l'homme directement, et le cas échéant aux élevage d'animaux en contact avec la faune.
Une annexe détaillée propose en fin de rapport un liste commentée de l'ensemble des mesures de prévention ou de contrôle de foyers de maladies de l'homme ou du bétail menacé par des agents pathogènes entretenus ou transmis par des animaux sauvages.

Télécharger le rapport


Un article scientifique en anglais est en cours de rédaction.
L'ASA mettra tout en oeuvre pour permettre sa publication dans une revue internationale

Site officiel de l'association Animal - Société - Aliment (ASA)
Adresse : Bâtiment Jean GIRARD - Ecole Nationale Vétérinaire d'Alfort - 7 avenue du Général de Gaulle - 94704 Maisons-Alfort Cedex    FRANCE
Téléphone : + 33 (0)1 56 29 36 30       Fax : + 33 (0)9 61 24 33 81       e-mail : asa-spv@wanadoo.fr
Pour signaler un problème, cliquez sur le lien suivant écrire au webmaster